Chargement...
Avions

Jour de la Terre; des avions plus écologiques, c’est possible!

C’est maintenant au tour des avions d’être motorisé par des moteurs électriques. Photo: Fisman.corp.

L’industrie de l’automobile y travaille depuis longtemps, les premiers automobiles totalement électriques ont même fait leurs apparitions sur le marché Nord-Américain avec succès.  Il aura fallu que le prix du baril de pétrole monte en flèche pour que l’industrie de l’automobile se réveille enfin!

Le carburant fossile n’est pas éternel et nous devons penser à d’autres formes d’énergie pour alimenter nos moteurs. Mais quand est-il de l’aviation général? Le parc d’avion léger est vieillissant au Canada et partout ailleur dans le monde. Le ralentissement économique aux États-Unis a entraîné une chute des prix qui n’aidera en rien à rajeunir celui-ci! Mais l’industrie peut-elle attendre d’être frappée par une pénurie de carburant fossile? Il y a urgence de mettre en place la motorisation de demain. On pourrait même utiliser des structures et des fuselages existants et y transformer la motorisation. Peut-être pourrait-on y voir une façon de réduire les coûts d’entretien et de maintenance?

Heureusement, l’industrie de l’aviation légère commence à bouger. Plusieurs prototypes ont déjà commencé à voler. C’est que la motorisation électrique n’est pas facile à intégrer dans un avion classique. Les batteries, malgré les avances récentes, sont toujours aussi lourdes et l’autonomie est relativement courte. Bref, les défis sont grands. Cielquebecois.com a fait un petit survol des derniers avancés dans le domaine des avions électriques. Voyons maintenant où nous en sommes;

Cessna travail actuellement sur un Cessna 172 électrique comme en témoigne cette vidéo.

Le 12 juin 2008, le E-430 faisait son premier vol en Chine. Cet avion a été présenté récemment au grand rassemblement Airventure de Oshkosh.  L’avion qui affiche une vitesse de croisière de 93 mille à l’heure, suscite beaucoup d’intérêt puisqu’il fonctionne uniquement à l’électricité et a une autonomie de 2 h 30. C’est la compagnie californienne Yuneec International qui en assurera la distribution aux États-Unis. Celle-ci devait livré ses premiers E-430 en 2010 au prix approximatif de 89,000US mais le programme a pris du retard et aucun E-430 n’a encore été livré. L’avion a été classé aux États-Unis dans la catégorie light sport.

Un autre avion, baptisé le Skypark et construit par des Italiens, a battu un record de vitesse. Lors d’un vol de 8 minutes, il a atteint 250 km. La vingtaine d’ingénieurs qui ont travaillé sur le projet ont choisi d’utiliser un fuselage existant soit un Pioneer Alpi 300 contrairement au Yuneec E-430 qui est une construction originale. Ils ont doté celui-ci d’un moteur électrique Brushless de 75 KW, de batterie au lithium polymère et de piles à combustible à hydrogène. Pour des images du Skypark:

Le défi de la motorisation électrique est suffisamment grand et intéressant pour que la compagnie Boeing s’y intéresse aussi. En effet, en avril 2008 Boeing a présenté en collaboration avec la firme Autrichienne Daimond Aircraft un motoplaneur appelé le Dimona et motorisé à l’électricité. Le Dimona a subi plusieurs modifications structurelles pour accueillir les piles servant à alimenter la motorisation. En effet, on a remplacé le moteur d’origine qui était un Rotax 912 S de 100 ch par un moteur électrique alimenté par des batteries au lithium-ion pour le décollage et une pile à hydrogène ProtonExchange Membrane (PEM) pour le vol en croisière. Bien que l’autonomie soit limitée, Boeing a de grands espoirs concernant ce type de motorisation.

Toujours aux États-Unis, Randall Fishman travaille actuellement à la mise au point de son ElectraFlyer-X. Le monoplace a volé récemment pendant 90 minutes. L’avion était présent à Oshkosh en 2009. L’avion est motorisé par un moteur électrique de 50CV.

Les Français sont aussi engagés dans cette course, ceux-ci ont fait voler leur avion électrique soit un aéronef de 180Kg baptisé ELECTRA et équipé d’un moteur électrique de 25CV et de batteries Lithium-Polymères. C’est le 23 décembre 2007 que ceux-ci ont exécuté un vol historique de 48 minutes à une vitesse moyenne de 75 km/h. Ce vol inscrit la motorisation électrique pour avions légers dans un cadre de développement durable et de maîtrise des coûts d’énergie. L’appareil de type monoplace et construit en bois et toile a atteint une vitesse de croisière de 93 km/h. Les batteries au lithium-polymère pesaient 47 kg. Notons que le fuselage de l’avion et son tableau de bord ont été développés spécifiquement pour ce prototype. Pour des images :

En conclusion, on peut affirmer avec certitude que les avions électriques sillonneront le ciel québécois d’ici quelques années. Qui prendra l’initiative de construire un premier moteur d’avion électrique fait au Québec? Les recherches et les développements sont pourtant très encourageants partout ailleurs. Évidemment, faudra que les constructeurs y voient des opportunités et qu’ont développé des batteries avec une autonomie de plus en plus longue et évidemment un poids de plus en plus réduit. Le défi demeure grand, mais l’augmentation des hydrocarbures et les coûts d’exploitations grandissants devraient faire en sorte de motiver les ingénieurs à poursuivent leurs recherchent et ce même chez nous.

Laisser un commentaire