Chargement...
Avions

La Famille Piper PA-20 Pacer / PA-22 Tri-Pacer

Piper PA-22 Tri-Pacer

Le PA-22-135, car « on reste souvent accroché à nos premières amours! » Photo: J-F Charette

Tous ceux et celles qui me connaissent de longue date savent qu’il existe entre moi et la famille Piper PA-22 Tri-Pacer une relation très particulière.  En effet, j’ai grandi dans un avion de ce type, un PA-22-135, et comme dit l’expression « on reste souvent accroché à nos premières amours! » La rédaction d’un reportage d’essai en vol d’un Piper PA-22/20, immatriculé C-GPKQ (pour l’édition de Janvier-Février 2011 du magazine La Brousse), a réveillé en moi le désir inavoué et refoulé de vous faire découvrir cette famille d’appareils méconnus.

Les PA-20 Pacer et PA-22 Tri-Pacer sont les descendants directs (mais en version quadriplace) de la ligné du Piper PA-17 vagabond (biplace côte à côte).  À l’instar des très populaires précurseurs Piper « Cubs » et Piper « SuperCub », ces avions légers développés dans la période de l’après Deuxième Guerre mondiale, ayant des ailes hautes avec haubans, un fuselage tubulaire d’acier, une structure d’aile en aluminium et le tout recouvert d’entoilage, ont été primés à l’époque pour leur robustesse, leur espace cabine et leur vitesse impressionnante.  Piper a produit 1120 « Pacer » entre les années 1950 à 1954, alors que 9490 « Tri-Pacer » prirent l’air à la sortie de la manufacture entre les années 1953 à 1960.

Sachez qu’on différencie un PA-20 d’un PA-22 par son type de train d’atterrissage.  En effet, le PA-20 avait conservé le train d’atterrissage classique, si caractéristique des Cub et de l’époque de pionniers de l’aviation avec leurs terrains d’atterrissage gazonnés ou en terre battue, tandis que le PA-22, introduisait le « révolutionnaire » train tricycle mieux adapté aux pistes en dur.  Ce changement d’orientation était notamment motivé par l’intention de rendre l’appareil PA-20 Pacer plus facile et sécuritaire à piloter au sol pour les débutants et pour améliorer la vision avant.  Les gens de Piper virent juste puisque les ventes bondirent par un ratio de six pour une suite à l’introduction du modèle tricycles (PA-22 Tri-Pacer). Ensuite, l’idée derrière les suffixes des variantes de modèles est directement le reflet du type de motorisation.  En effet, tout dépendamment des années, ces modèles sortaient tous deux de la ligne d’assemblage avec un large choix de motorisations de marque Lycoming allant de 125 HP (O-290-D), 135 hp (O-290-D2), 150 (O-320) ou 160hp (O-320-B).

Enfin, comme il restait encore au fil des ans (et restera, toujours je l’espère) des fervents amateurs de train classique, ne vous surprenez pas de voir des PA-22’s (donc nés avec une roue de nez – Tri-Pacer ou Colt) convertis avec une roue de queue.  Il s’agit alors d’une lignée de la famille que l’on nomme familièrement parlant dans le jargon des amateurs les PA-22/20’s, même si officiellement dans les registres de Transports Canada ou de la FAA, ceux-ci conservent leur désignation d’origine. Je vous invite à en savoir plus sur La Famille Piper PA-20 Pacer / PA-22 Tri-Pacer en consultant mon reportage d’essai en vol dans La Brousse Janv-Fév 2011).

Pour des photos, consulter les trois galeries suivantes au :

C-GPKQ http://cid-666338f2f27401a8.photos.live.com/browse.aspx/C-GPKQ%20-%20Piper%20PA-22-108X
C-FPKO http://cid-666338f2f27401a8.photos.live.com/browse.aspx/C-FPKO
C-GUDJ http://cid-666338f2f27401a8.photos.live.com/browse.aspx/C-GUDJ%20-%20Piper%20PA-20-150X
C-FTYO http://cid-666338f2f27401a8.photos.live.com/browse.aspx/C-GTYO%20-%20Piper%20PA-22-150X

Pour communiquer avec Jean-François Charette: info@jfcaviation.com

Laisser un commentaire