Chargement...
Avions

Le Noorduyn Norseman.

Noorduyn Norseman

Cet avion de brousse était fabriqué à Montréal. Photo: Marc-André Valiquette



Le Noorduyn NorsemanAu début des années trente, les opérateurs canadiens d’avions de brousse étaient à la recherche d’un nouvel avion. Noorduyn de Montréal conçoit alors le Norseman, premier avion de brousse équipé soit de roues, de skis ou de flotteurs.

L’avion accomplit son premier vol le 14 novembre 1935. Le premier avion de série entre en service quelques mois plus tard avec la compagnie Dominion Skyways. Sa construction simple et solide lui confère immédiatement une réputation d’avion très fiable. Cependant, le climat économique de la période de la Grande Dépression est toujours présent. Les ventes sont décevantes jusqu’au début du second conflit mondial.

C’est alors que la Force aérienne canadienne commande 99 Norseman pour les utiliser comme avions d’entraînement pour les communications et la navigation, au sein du Plan d’entraînement aérien Britannique (BACTP). Lorsque les États-Unis entrent en guerre en 1941, l’aviation américaine commande une version désignée C-64A pour être utilisée comme avion de transport général. L’aéronavale et le Corps des ingénieurs américain commandent eux aussi le Norseman. Au total, 749 C-64A servent sous la bannière étoilée. D’autres nations alliées utilisent également le Norseman durant cette même période.

À la fin de la guerre, plusieurs de ces avions sont rayés du service. Les petits opérateurs de brousse sont donc capables d’acheter ces avions à des prix dérisoires. Ceci entraîne malheureusement la faillite de Noorduyn. Au cours des années cinquante, plusieurs tentatives pour relancer la production du Norseman échouent. Le 903e exemplaire et tout dernier Norseman,, est livré le 19 janvier 1959. La production a duré vingt-quatre années, de 1935 à 1959.

 

Laisser un commentaire