Chargement...
Gros porteurs

Le CRJ, l’avion qui a révolutionné l’industrie du transport aérien.

Plus de 1 300 Bombardier CRJ volent pour de petits et grands exploitants du monde entier.Photo: Bombardier

Depuis son entrée en service en 1992, le Bombardier CRJ a révolutionné l’industrie du transport aérien commercial et changé la façon de voyager des gens. Aujourd’hui, plus de 1 300 Bombardier CRJ volent pour de petits et grands exploitants du monde entier et la gamme d’avions de la série CRJ est devenue le programme d’avions régionaux le plus fructueux que le monde ait jamais connu.

Le Bombardier CRJ donne aux sociétés aériennes la capacité d’offrir des services à ses passagers là où il était impossible de le faire avec des avions de ligne à fuselage étroit des grands réseaux ou des avions régionaux turbopropulsés classiques. Ces nouveaux services peuvent se résumer de la façon suivante :

Accroissement de la portée des plaques tournantes

La vitesse et la distance franchissable des CRJ permettent aux sociétés aériennes d’étendre le rayon de leur « zone d’apport » classique à partir de leurs plaques tournantes, amenant un plus grand nombre de passagers à leur réseau.

Contournement des plaques tournantes et vols directs

La plus petite capacité des CRJ comparativement aux avions à fuselage étroit de lignes principales (737, A320, etc.), permet d’utiliser des aéroports secondaires pour voler vers des destinations clés, en évitant les plaques tournantes classiques.

Le premier CRJ – un CRJ100 de 50 places – est entré en service auprès de Lufthansa CityLine en novembre 1992.  Le CRJ100 a été remplacé par le CRJ200, qui utilise la même cellule, mais qui est doté de moteurs plus modernes. Une version de cet avion, le CRJ440, limitée à 44 places, a été certifiée en octobre 2001 et est entré en service pour Northwest en janvier 2002.

Après l’énorme succès du Bombardier CRJ200, les sociétés aériennes ont demandé un CRJ de plus grande capacité qui leur permettrait de faire croître leurs marchés traditionnels à de plus faibles coûts par siège-mille offert.  En collaboration avec ses clients, Bombardier a développé plusieurs nouveaux membres de la famille CRJ : les CRJ700, CRJ705 et CRJ900, dont toute la structure et tous les systèmes ont été totalement repensés.  De plus, une aile entièrement nouvelle a été mise au point et accroît la vitesse de croisière tout en procurant d’excellentes performances sur piste. Ces avions proposent une cabine entièrement réaménagée avec plus d’espace pour le passager, grâce à un plancher abaissé de 1 po (2,54 cm) et à des fuselages redessinés par rapport au CRJ200 initial, assurant un meilleur dégagement au-dessus de la tête et une plus grande largeur de cabine.  Fauteuils et coffres de rangement supérieurs ont été complètement reconçus afin de procurer plus d’espace pour les passagers et les bagages.

Le Bombardier CRJ700 de 70 places a effectué son vol inaugural en mai 1999 et a été livré à son premier client, Brit Air/Air France, en janvier 2001. En janvier 2003, le plus grand membre de la prospère famille des CRJ – le Bombardier CRJ900 – a été livré à Mesa Airlines des États-Unis. L’avènement du CRJ705 a été annoncé en mars 2005. Les CRJ705 et CRJ900 de série sont maintenant offerts avec un « ensemble d’amélioration des performances » comportant des modifications structurales, aérodynamiques et de systèmes qui en assurent le rendement amélioré sur piste et une plus faible consommation de carburant.

Les appareils CRJ700, CRJ705 et CRJ900 partagent le même modèle de moteur, ce qui assure une communité accrue et des coûts de maintenance réduits. Tous les avions de série CRJ peuvent être pilotés par le même bassin de personnel naviguant technique, ce qui réduit substantiellement les coûts de formation.

Récemment le CRJ1000, dernier venu de la série, entreprenait ses premiers vols commerciaux.

Laisser un commentaire