Chargement...
Gros porteurs

Le Tristar L-1011.

Tristar L1011

Un avion très innovateur qui aura connu un succès commercial mitigé.

Au milieu des années 60, certains clients du constructeur Boeing trouvent le nouveau  jumbo jet 747 trop gros. Ils demandent alors aux fabricants de concevoir un avion triréacté.  Lockheed propose son concept « Tristar ».

Photo: Jean-Pierre Bonin

Le Lockheed L-1011 TriStar était un avion long-courrier triréacteur à usage civil et militaire.  Son premier vol eu lieu le 16 novembre 1970, le TriStar est considéré pour l’époque comme un bijou technologique. D’une capacité maximale de 400 places, il est relativement peu bruyant, et se montre assez sobre en carburant, gage d’une bonne rentabilité économique pour ses futurs acquéreurs.

Le Tristar L-1011 était doté des nouvelles technologies d’avionique, et de la puissance de nouveaux ordinateurs importés du programme de développement du Lockheed Galaxie C5A.  Il était propulsé par des moteurs développés par Rolls-Royce. Ceux-ci, offraient 42 000 livres de poussée et étaient très fiable.

Le 25 mai 1972, le L-1011 devient le premier avion de ligne à effectuer un vol complètement automatique à compter du relâchement des freins à Palmdale-Californie jusqu’à l’arrêt à Dulles-Washington. Les 2 300 milles parcourus sur les routes standards des jets ont été suivis sous surveillance radar par les contrôleurs aériens de la FAA. L’avion présente alors un système de pilote automatique des plus avancés et est le premier gros porteur à être certifié dans la catégorie 111c dans « zéro visibilité ».

269 Tristar L-1011 furent construit de 1968 à 1983. L’avion sera uniquement présenté en version passagers. Le motoriste, Rolls-Royce, connaitra des difficultés financières nécessitant l’aide du Gouvernement Britannique. Cette situation retardera l’entrée en service de l’appareil d’un an. Quelque années plus tard, en 1978, Rolls-Royce présentera un moteur plus puissant. Le RB211-524. Celui-ci, destiné à équiper les différentes versions du Tristar L-1011 (le 50, le 200 et le 500), arrivera trop tard. En effet, tous ces évènements consolidés mettront même un terme à la production de ce prometteur gros-porteur.

Air Transat utilisera le Lockheed L-1011 lors de son premier vol reliant Montréal et Acapulco, le 14 novembre 1987. Le transporteur aérien Québécois opèrera une flotte de 14 Lockheed Tristar L-1011 de séries 100 et 500 entre 1987 et 2004. Le Commandant Robert Piché commencera d’ailleurs sa carrière chez Air Transat en agissant comme second officier pendant 6 mois sur cette appareil. Par la suite, il sera promu à titre de commandant sur celui-ci. Il nous confiera lors d’une discussion que le L-1011 était un avion super maniable et facile à piloter. « On pouvait faire ce qu’on voulait avec le Tristar. Il était facile à atterrir et docile comme un Cessna, idéal pour les pistes plus courtes qu’on retrouvait dans le sud à l’époque. J’ai bien aimé le piloter celui-là! » affirmera-t-il avec nostalgie.

Laisser un commentaire