Chargement...
Militaires

2 chasseurs mythiques, une même destinée.

TSR-2

Cette histoire nous rappel celle du Avro Arrow CF-105 abandonné le 20 février 1959 par le gouvernement canadien. Photo: RAF Texte: S. Schneider

TSR-2Le Bombardier TSR-2 fut conçu et développé par un consortium anglais nommé BAC. Il était appelé ainsi pour désigner L’appellation Tactical Strike and Reconnaissance 2. Il s’agit d’un projet d’avion bombardier de la fin des années 50. Le projet fut abandonné en 1965 malgré des essais encourageants. Est-ce qu’on a ici une histoire semblable à celle de l’intercepteur canadien Avro Arrow CF105? À vous de juger.

Il semble selon les archives que le prototype volait très bien. Néanmoins, au même moment, ce sont les missiles qui retenaient l’attention des gouvernements du monde entier. D’ailleurs, ceux-ci étaient convaincus qu’il était inutile de développer de nouveaux avions supersoniques. Voilà pourquoi plusieurs projets d’avions supersoniques de cette époque, comme le TSR-2, furent abandonnés.

Le premier prototype du TSR-2 fit son vol inaugural le 27 septembre 1964. Il semble que le développement du bombardier anglais ne rencontra pas de problèmes majeurs dans son développement. Cependant, la motorisation et le train d’atterrissage donnèrent des maux de tête aux ingénieurs. En effet, les moteurs Olympus 22R développés pour le projet présentaient encore plusieurs défauts, au point que l’un d’eux explosa au sol en décembre 1963 sur un avion d’essai de type Vulcan. Ce n’est qu’après le vol inaugural du TSR-2 que les problèmes de motorisation furent résolus. Pour les roues, la conception de ceux-ci fut aussi modifiée rapidement car il semble que la configuration initiale du train d’atterrissage créait beaucoup de vibration dangeureuse lors du roulage à haute vitesse de l’avion.

Trop peu trop tard car le 6 avril 1965 le premier ministre anglais, Harold Wilson, nouvellement élu, annonce l’abandon complet du programme. Lors de cette annonce, un second prototype est prêt à décoller et neuf autres exemplaires sont à des stades divers de construction. On commande quand même le démantèlement de toute l’ingénierie et des avions en constructions prétextant que le projet est trop coûteux pour être continué.

Deux exemplaires du BAC TSR-2 ont été heureusement conservés: l’un est exposé au musée de la Royal Air Force, l’autre au Imperial War Museum en Angleterre. Un destin semblable au Avro Arrow CF105? Finalement non puisque dans le cas du Arrow CF105, il ne resta rien suite à l’abandon du projet. Les Anglais auront fait preuve de plus de logique en préservant leur deux prototypes…Au moins, ils pourront dire eux qu’ils leurs reste quelque chose des millions investis dans le projet.

Laisser un commentaire