Chargement...
Ultra-légers

L’hydravion polyvalent qui pourrait révolutionner l’aviation de loisir (MàJ).

ICON Aircraft développe actuellement un petit avion amphibie en composites qui pourrait bien révolutionner l’aviation de loisir par son design et sa polyvalence. Photo: ICON Aircraft

ICON Aircraft développe actuellement un petit avion amphibie en composites qui pourrait bien révolutionner l’aviation de loisir par son design et sa polyvalence. La compagnie californienne a été fondée en 2005 par Kirk Hawkins un ingénieur diplômé du Stanford Business School. Hawkins, ancien pilote de chasse sur F-16 de l’US Air Force, est aussi un passionné de sport automobile.

ICON Aircraft http://www.iconaircraft.com/about-icon.html développe actuellement l’ICON A5, un appareil qui cadre dans les normes de la catégorie « Light Sport » (LSA) aux États-Unis.  Motorisé par un Rotax 912 qui développe 100 chevaux, l’avion offre la possibilité d’embarquer deux personnes à bord pour une vitesse maximum  de 200 km/h. Celui-ci est doté d’un train d’atterrissage escamotable et de la capacité de se poser sur l’eau. Le design de l’appareil est unique et fortement inspiré par les voitures sport. Au niveau de la sécurité, l’avion est doté d’un parachute balistique déployable en cas d’urgence.

Le 3 août dernier, Icon Aircraft a annoncé le premier vol de son amphibie A5 LSA avec les ailes approuvé pour les vrilles ou spins qui iront sur ​​le modèle de production. Le vol a eu lieu jeudi dernier, après de nombreux mois de développement et la fabrication, selon la page Facebook de l’entreprise http://www.facebook.com/iconaircraft?sk=app_161090693951490#!/iconaircraft?sk=wall&closeTheater=1

L’avion restera est supposé rester les ailes à l’horizontale lors du décrochage. La société a déclaré que cela aiderait les pilotes à maintenir le contrôle. L’aile est également sans volets, et Icon Aircraft a déclaré que cela va simplifier les opérations et augmenter la sécurité pour les nouveaux pilotes. Les livraisons doivent commencer au quatrième trimestre de l’année 2012.

L’amphibie est fabriqué en matériaux composites et à la particularité unique d’être doté d’ailes repliables automatique. La compagnie annonce avoir déjà séduit plus de 500 clients avec ce concept d’hydravion léger. Au prix de 139,000$ US, les premières livraisons sont prévues pour la fin de 2011. Pour le moment, les essais se poursuivent et il semble que certains correctifs ont dû être exécutés sur le chemin de la certification. La suppression des volets et l’ajout de profils d’ailes en sont un exemple. Bref, on dirait bien que la révolution est sur le point de se réaliser!

Un « oiseau tropical » mal adapté au froid

Par ailleurs, il semble que le A5 pourra difficilement s’adapter au climat québécois ou canadien. En effet, il s’agit véritablement d’un avion conçu pour voler en été ou durant les chaudes journées.  L’absence de chauffage dans le cockpit en est un exemple. Reste à savoir si le concept des ailes repliable pourra faire oublier que l’avion est capable de voler seulement 6 mois par année chez nous.

Laisser un commentaire