Chargement...
Simulation

Pas de retraite pour le Avro Vulcan virtuel

Le dernier exemplaire XH558 du célèbre bombardier stratégique prendra sa retraite prochainement.

Le dernier exemplaire encore en état de vol du bombardier stratégique britannique effectue actuellement ses dernières heures de vol dans des spectacles aériens de Grande-Bretagne. Le revoici immortalisé en virtuel pour Flight Simulator X et P3D.



Cette version gratuite qui peut-être téléchargé de la biblothèque du site spécialisé www.flightsim.com et elle est, semble-t-il, la seule version gratuite du Avro Vulcan qui possède son propre cockpit et son propre tableau de bord original. Le modèle original avait été conçu pour FS2004 par I. D’Attomo et G. Quai. Cette deuxième publication et mise à jour est conçue par Tom Woolstencroft ainsi que Michael Pook.

L’intérêt de cet avion est son histoire et certainement pas sa version virtuelle. Bien que ce produit soit gratuit et nous reconnaissons les efforts des concepteurs, il est dommage de constater que ce logiciel est toujours en développement et est innachevé. En effet, bien que le graphisme extérieur soit assez réussi et complet, l’intérieur, soit le cockpit 3D et 2D, ne sont vraiment pas à la hauteur. L’ensemble fonctionne assez bien quand même et est muni de quelques boutons et manettes fonctionnels ainsi que d’un pilote automatique. Pour le reste, les photos parle d’eux-mêmes. Il s’agit quand même d’un appareil à posséder dans son hangar virtuel pour l’enveloppe extérieur qui est très réussi et  l’enveloppe de vol qui est à la hauteur d’un avion lourd mais agile.

L’intérêt premier de cet avion est donc son histoire, d’où mon intérêt de le posséder en virtuel. Son design était très avangardiste dans les années cinquante et nous rappel le défunt Avro Arrow F105 canadien. En effet, Le premier Vulcan B.1 de série décolla le 4 février 1955 et l’avion fut mis en service début 1957. Déployé durant la Guerre froide, ce bombardier stratégique de l’armée de l’air britannique était capable de transporter des munitions nucléaires jusqu’à 55,000 pieds d’altitude. Une version B.2 fut développée à partir de 1955. Les livraisons commencèrent en 1961. En 1964, les Vulcan B.2 furent alors modifiés pour la pénétration à basse altitude. Quelques avions furent même transformés pour la reconnaissance maritime.

À la fin des années 1970, leur retrait fut programmé pour 1982. Cependant, comme la Royal Air Force manquait d’avions ravitailleurs, six exemplaires furent donc équipés d’un système de ravitaillement. Les Vulcan K.2 ravitailleurs restèrent en service jusqu’en 1984. En mars 1984, le dernier Vulcan est mis au rebut. La Royal Air Force décide cependant de conserver l’avion, le numéro XH558, jusqu’en 1993.

En 2007, l’association «Vulcan to the Sky Trust» réussie à restaurer le vieux XH558 et a le renvoyer dans les airs. Déjà en 2008, il participe à des spectacles aériens. C’est finalement cette année, en 2015, que le bombardier prendra sa retraite officiellement. En effet, après 8 ans, l’association a annoncé que le Vulcan XH558 effectuera son dernier vol en août prochain, lors d’un meeting aérien qui aura lieu dans la ville anglaise de Shoreham. Heureusement, il y a le virtuel pour prolonger le plaisir de le voir voler, néanmoins, on a hâte de voir une version gratuite plus aboutie. Bon vol virtuel à tous!

 

 

Laisser un commentaire