Chargement...
Simulation

Essai du nouveau Flight de Microsoft.

Flight

Le 29 février dernier Microsoft lançait un nouveau simulateur de vol en ligne pour PC.

Nous avons testé récemment le nouveau simulateur de vol Microsoft Flight.

Suite à notre essai, notre constat est que Flight n’est pas un simulateur de vol mais un jeu. Microsoft aura finalement choisi de suivre la tendance et d’y aller avec un jeu en ligne avec quelques options gratuites et la possibilité d’acheter des modules additionnels.

Après le téléchargement du jeu un PC, les adeptes de simulation peuvent voler virtuellement sur la grande île d’Hawaï et ce gratuitement. En outre, les joueurs qui s’inscrivent sur Windows LIVE ont accès automatiquement à du contenu supplémentaire, dont le biplan Boeing Stearman, des missions complémentaires, et l’accès aux réalisations et à un profil de pilote en ligne. Vous devrez donc télécharger un module gratuit et ouvrir un compte Windows Live pour lancer le logiciel Flight sur votre ordinateur.

Studios Microsoft a aussi travaillé avec l’équipe de fabrication du nouvel avion Icon A5, inscrit dans la catégorie Light Sports Aviation (LSA) aux États-Unis. Cet avion est la grande vedette de Flight pour le moment et est accessible gratuitement à l’ouverture initiale du jeu.

Un peu comme le développeur Bohémia Interactive avec son jeu Take On Helicopters et la ville de Seattle, Microsoft convie les utilisateurs à réaliser des missions ou des défis dans l’archipel d’Hawaï. Heureusement, il y a l’option de voler librement sinon vous devez réaliser de grands exploits de pilotage comme de toucher des cibles et de voler autour de montgolfières virtuellles… Notons que seule l’ile principale de l’archipel est disponible gratuitement. Pour obtenir les autres iles, il faudra télécharger un logiciel payant au coût de 19,99$.

Nous avons donc tenté l’achat de l’Aventure Hawaïenne. Pour ce faire il faut acquérir des « Points Microsoft ». Le problème est que nous avons l’option d’acheter 14$ ou 29$ de points (Rien entre les deux!!!), et l’extension nécessite 19$??? Bref, il semble que la stratégie soit de faire en sorte que l’acheteur obtienne un surplus de points pour d’autres achats subséquents. Cette approche nous aura convaincu de NE PAS acheter le produit.

Bref, pour voir ce que l’aventure Hawaï nous réserve en terme de graphisme, nous avons consulté les images disponibles sur internet et à première vue la qualité des textures de sol semble assez moyenne. Les concepteurs comme ORBX www.fullterrain.com offrent actuellement aux pilotes virtuels utilisant Flight Simulator X ou FS2004 une bien meilleure qualité d’images et plus de soucis de réalisme.

Concernant le réalisme, même si les joueurs plus expérimentés peuvent adapter les commandes de vol pour correspondre à leur niveau de compétence, on repassera aussi car nos essais des avions offerts en démonstration sont plus que décevante. En effet, le modèele de vol et le comportement des avions est loin d’être réaliste. A ce compte, un produit Carenado destiné èa FSX ou FS2004 est beaucoup plus réaliste. voir www.carenado.com

« Nous espérons que ce jeu aura le mérite d’attirer les jeunes vers l’aviation. »

De plus, aucun gros porteur pour ce lancement. On devra se contenter du Boeing Stearmen, du Icon A5, qui sont offert gratuitement et des Maules M-7 et P51 Mustang offerts en téléchargement payant. L’objectif est de rendre Microsoft Flight facile pour les débutants mais n’a rien d’un défi pour les pilotes virtuels accomplis. Nous espérons que ce jeu aura le mérite d’attirer les jeunes vers l’aviation.

Microsoft Flight offre aussi la possibilité de modifier les conditions météorologiques, mais les réglages demeure très simple et il n’est pas possible de se brancher à la météo réel comme dans les versions précédentes de Flight Simulator.

Voici en résumé, ce que nous avons aimé :

  • L’ambiance générale et la musique,
  • Nos manettes et périphériques fonctionnaient immédiatement sans ajustements,
  • Nous utilisons les mêmes clés de claviers que pour FSX,
  • Les missions et défis sont divertissants et amusants,
  • Les performances graphiques sont excellentes.

Ce que nous avons moins aimé :

  • Il s’agit d’un jeu d’avions et non d’un simulateur de vol,
  • Modèle de vol irréaliste,
  • Aucun gros porteur (Ex : Boeing ou Airbus),
  • Politique d’achat d’extension douteuse avec les points Microsoft,
  • Textures de sol sans précisions,
  • Ambiance de jeu omniprésente,
  • Le prix des extensions soit 19,99$ pour l’aventure Haiwaienne et 14.99$ pour le Maule M-7.
  • Impossible d’acquérir le nombre de points Microsoft de notre choix.

En résumé, si vous êtes à la recherche de réalisme, nous vous recommandons de continuer à utiliser les versions précédentes de Flight Simulator. Pour les puristes, il y a le nouveau x plane version 10 http://www.x-plane.com  qui vient de prendre définitivement la pole position. Aussi à surveiller, le nouveau Flightgear http://www.flightgear.org/  qui est gratuit et qui gagne aussi ses lettres de noblesses actuellement auprès de la communauté des pilotes virtuels. On comprend maintenant pourquoi Microsoft a abandonné le mot « Simulator » dans sa nouvelle marque de commerce Flight….

Pour plus d’informations sur Microsoft Flight, visitez http://www.microsoft.com/games/flight/

Laisser un commentaire