Chargement...
Observation (Spotting)

Jim Wright et sa réplique du H-1 Racer.

H-1 Racer à Wahington

L’avion a été construit pour battre des records de vitesse par Howard Hugues dans les années 30.

Hugues H-1 Racer, no. 2En 1934, Howard Hughes, travail sur la conception de l’avion le plus rapide au monde. Ce résultat est obtenu le 13 septembre 1935 lorsque le milliardaire atteint plus de 567 km/h (environ 352 mph) sur un trajet chronométré de trois kilomètres près de Santa Ana, Californie. Après avoir effectué un tour supplémentaire, l’avion atteri sur le ventre en catastrophe ne blessant pas Hugues. Comme le 1B n’avait pas trop souffert, Hughes décide de le reconstruire en le dotant d’ailes plus longues et de réservoirs de plus grande capacité pour pouvoir tenter un record de vitesse transcontinental. Le 19 janvier 1937 c’est chose faite lorsque le pilote réalise la liaison Los Angeles – New York en 7 heures et 28 minutes.

Après l’établissement de ce nouveau record transcontinental, Hughes ne vola plus sur cet avion, mais cette machine fut pilotée par d’autres personnes jusqu’en 1940. Quand elle fut remise en 1975 au Smithsonian National Air and Space Museum situé à Washington, D.C. Aux États-Unis, elle ne totalisait qu’environ quarante heures de vol.

La réplique parfaite du H-1

Jim Wright originaire de Cottage Grove en Oregon aux États-Unis a construit une réplique pleine échelle du fameux Hugues H-1 racer. Il effectua son premier vol en 2002.

Le légendaire avion devait initialement servir pour le film The Aviator, mais une tragédie viendra tout gâcher. Ainsi, était la réplique fut tellement exacte que la Federal Administration of Aviation (FAA) lui accorda le numéro de série 2 du modèle. A l’époque, la réalisation du Jim Wright et son équipe ont été annoncées dans pratiquement tous les magazines d’aviation connue. Néanmoins, c’est dans la gloire que le 4 août 2003, après le dévoilement d’une réussite de la réplique à l’AirVenture 2003 à Oshkosh, que Wright s’écrasa mortellement.

Sur le chemin de retour vers l’Oregon, Jim avait fait un saut à l’aéroport de Gillette, Wyoming, pour se ravitailler. Lors de cette escale, Wright a rencontré brièvement les journalistes locaux et a indiqué que l’avion avait des petits problèmes de vitesse et d’hélice. Il s’écrasa une heure plus tard au nord du geyser Old Faithful à Yellowstone National Park.

Il existe qu’une seule version du Racer H-1, celui-ci est présenté au musée de l’aviation de Washington. L’avion cumule environ 40 heures de vol au total. Il s’agit probablement un des plus beaux jamais construit…

Laisser un commentaire