Chargement...
Montgolfière

Initiation à la Montgolfière (suite).

La préparation, l’assemblage, le gonflage et le principe de vol d’une montgolfière. Photos: Pierre Gariépy

Après avoir appris ce qui compose une montgolfière, nous voici prêts pour la préparation, l’assemblage, le gonflage et le principe de vol;

Préparation et assemblage:

Pour commencer, on doit avoir un espace d’au moins 100’ x 100’, ou il n’y aura aucun obstacle à l’avant, dans la direction du décollage.

La nacelle sera installer dos au vent et debout, le temps d’installer les supports des brûleurs (communément appeler Upright). Les conduits de gaz propane seront fixés aux réservoirs. Les câbles d’attache de la nacelle seront fixés aux quatre coins sur le cadre des brûleurs. Les câbles d’attache de la nacelle longent le côté et le dessous de la nacelle, ils sont camouflés à l’intérieur de l’osier. Une fois l’équipement bien installé et sécurisé, le test des brûleurs sera fait pour s’assurer du bon fonctionnement de ceux-ci. Si tout fonctionne normalement, l’ensemble de la nacelle sera couché au sol.

Ensuite, l’enveloppe du ballon sera étendue au sol, et les vingt câbles de métal seront attachés par groupe de 5 aux quatre coins du support des brûleurs, sur la même attache que les câbles de la nacelle. L’enveloppe du ballon sera par la suite déroulée et étirée en largeur au sol.

Le gonflage:

À ce moment il est temps de donner les consignes aux passagers. Deux personnes seront positionnées à l’embouchure de l’enveloppe et maintiendront celle-ci ouverte. Afin d’envoyer l’air froid dans le ballon, un ventilateur enverra de l’air dans l’enveloppe par l’ouverture. Cela est appelé un gonflement à froid.

Une fois, l’enveloppe bien gonflé avec l’ air froid et que tous les câblent et attaches ont été vérifiés, il est temps de retirer les deux personnes de l’embouchure et de commencer à gonfler avec les brûleurs. Lentement, la montgolfière commencera à s’élever. Rendu à 45 degrés d’inclinaison, le ventilateur sera arrêter et toutes les personnes présentent viendront mettre leurs poids sur la nacelle pour m’aider à mettre la montgolfière debout.

 

Une fois, la montgolfière debout et pleine d’air chaud, le parachute tiendra en place exclusivement grâce à la pression de l’air chaud. Une corde plus longue que la montgolfière est attachée à la couronne, cette corde servira à guider la montgolfière durant le gonflement et aussi pour le dégonflement. Le parachute est relié de son côté à l’intérieur de la montgolfière avec un système de cordages et de poulie. Le parachute servira entre autres à freiner une montée ou à amorcer une descente. Au sol, le parachute servira à dégonfler complètement l’enveloppe puisqu’on ouvrira celui-ci au complet pour faire sortir l’air chaud.

Décollage:

Nous sommes en somme au décollage. Après avoir fait monter mes passagers, je tire un peu sur la corde rouge ce qui décolle les velcros du parachute. Évidemment juste avant le décollage, J’ajuste mon altimètre et demande, si nécessaire, l’autorisation de décoller à la tour de contrôle concerné. Il est important de mentionner qu’à cette étape, la nacelle est toujours attachée au véhicule de poursuite. Ceci afin d’éviter tout incident du au vent.

Tout en étant encore attaché, je chaufferai les brûleurs, juste assez pour me mettre en état de lévitation. Lorsque je tirerai sur le déclencheur, je commencerai à m’envoler doucement avec le vent.

Principe de vol:

Avec le brûleur, nous réchauffons l’air qui se trouve à l’intérieur de l’enveloppe. L’air ainsi réchauffé se dilate et devient moins dense que l’air plus froid situé à l’ extérieur du ballon.  Bref, la montgolfière débute son ascension à cause de l’air chaud qui est plus léger que l’air froid. Plus il fait froid à l’extérieur, moins cela prend de gaz propane pour chauffer l’air à l’intérieur du ballon. Cela permet d’allonger les vols. Bref, l’hiver est une excellente saison pour voler en ballon.

 

Laisser un commentaire