Chargement...
Opinions

Les pilotes étrangers et l’anglais, une problématique à surveiller.

cyhu

Le problème est réel, certains pilotes d’origines étrangères ont de la difficulté avec le langage international de l’aviation. Photo: Jean-Pierre Bonin



Il semble que le problème est de plus en plus sur la sellette dans le ciel québécois et ailleurs dans le monde; Plusieurs pilotes d’origines étrangères ont beaucoup de difficulté à s’exprimer clairement en anglais sur les fréquences radio d’aviation.

Récemment, lors d’un vol dans la région de St-Hubert, j’ai pu constater comment il était difficile de comprendre certains pilotes sur les fréquences d’aviation lorsqu’ils communiquaient leurs intentions.

Bien que la situation soit toujours raisonnable et sécuritaire, plusieurs pilotes privés et professionnels ont mentionnés avoir eu, eux-aussi, de la difficulté à comprendre certains pilotes lorqu’ils communiquaient sur les fréquences d’aviation,  particulièrement dans la région de CYHU.

Il semble que plusieurs élèves d’origine chinoise, entre autre, séjournent dans les écoles de pilotage de l’aéroport de St-Hubert (CYHU) pour apprendre à piloter. Un article du journal Les Affaires rapportait en 2010 que Cargair avait formé plus de 220 pilotes, dont 150 étaient d’origines étrangères. Des étudiants qui ont tous séjournés entre 12 et 18 mois ici pour obtenir leurs licences.

Deux facteurs expliquent cette affluence d’élèves en provenance principalement de l’Asie dans la région de Montréal. D’abord la réputation des écoles de pilotage du Québec qui est excellente. Ensuite, les prix pour obtenir une licence commerciale ici qui sont très compétitifs. Mentionnons, par exemple, qu’en Chine les écoles de pilotage sont encore rares. Au même moment ce pays commence à ouvrir son ciel à l’aviation général et les besoins en nouveaux pilotes sont grands.

Est-ce que cette barrière de la langue pourrait causer bientôt une tragédie aérienne? Il semble que cela soit possible. Effectivement, récemment le journal China Daily a rapporté qu’un appareil de la compagnie China Eastern avec 245 passagers à bord avait décollé de l’aéroport international du Kansai (Japon) sans avoir reçu le feu vert des contrôleurs aériens. Les instructions données au pilote étaient pourtant très claires. Vraisemblablement,  le personnel navigant d’origine chinoise n’a rien compris aux instructions des contrôleurs aériens énoncés en anglais, qui est pourtant la langue internationale de la navigation aérienne.

Bien que l’incident n’a pas provoqué aucun accident. Celle-ci a été suffisamment importante pour que la direction de China Eastern s’engage à améliorer le niveau de communication en anglais de son personnel navigant. China Eastern a également promis, dans un communiqué diffusé suite à l’événement de « totalement coopérer avec les investigations » en cours. China Eastern Airlines est l’une des trois plus grandes compagnies chinoises.

Il faut savoir, que pour renforcer le niveau de sécurité, le Conseil de l’organisation de l’aviation civile international (OACI) avait déjà adopté en mars 2003 un amendement qui a introduit des exigences portant notamment sur les compétences linguistiques des membres d’équipage de conduite. L’entrée en vigueur de cet amendement est survenue en mars 2008. Depuis ce temps les pilotes d’aéronef de partout dans le monde doivent justifier un niveau d’expression et de compréhension suffisantes de l’anglais dans les communications radiotéléphoniques.

Les titulaires d’une licence de pilote d’aéronef au canada comme ailleurs dans le monde doivent donc avoir sur leur licence une mention de leur compétence linguistique, et celle-ci devra être maintenue en état de validité pour l’exercice de leur profession. Mentionnons aussi que cette exigence concerne tous les pilotes d’avion ou d’hélicoptère, professionnels ou non.

Pour vous donner une idée des conversations aériennes, il existe plusieurs sites internet qui vous permettent d’écouter les conversations en direct entre les contrôleurs aériens et les pilotes.  Voici une adresse bien connu: http://www.liveatc.net/topfeeds.php

Laisser un commentaire