Chargement...
Gros porteurs

Le Koncordski.

Plusieurs projets n’ont jamais trouvé le chemin de la production en série.

L’aviation civile existe depuis maintenant presque 100 ans. Des ingénieurs de partout dans le monde ont dessiné une multitude de design d’aéronefs. Plusieurs projets n’ont d’ailleurs jamais trouvé le chemin de la production en série. Ceux-ci ont certainement inspiré les avions de ligne du futur par exemple l’avion supersonique russe Tu-144 appelé aussi le Koncordski imaginé par Tupolev.  Voici une idée d’avion supersonique qui nous rappelle un certain Concorde…

Le TU 144 vola le 31 décembre 1968 près de Moscou, deux mois avant le Concorde. Il devint ainsi le premier transport commercial à dépasser Mach 2 et l’avion commercial le plus rapide de l’histoire quelques mois avant le Concorde. Toutefois, en raison d’un manque de fiabilité, l’avion ne connut pas de réelle carrière commerciale.

Le Tu-144S entra quand même en service le 26 décembre 1975, transportant du courrier et du fret entre Moscou et Alma-Ata.  Il y eut une courte période d’exploitation en vol régulier. Le premier Tu-144 exploité commercialement connut une panne en vol lors d’un vol de qualification. En conséquence, le vol Aeroflot du 1er juin 1978 fut le cinquante-cinquième et dernier vol régulier de ce supersonique russe. Bref, en comptant les 55 vols passagers, il n’y eut que 102 vols réguliers, tout opérés par Aeroflot, avant la fin définitive du service commercial.

 

Laisser un commentaire