Chargement...
Blogue de l'instructeur

Responsabilité des pilotes concernant les feux de forêt.

Que devrait faire les pilotes de brousse lorsqu’ils voient de la fumer au loin. Photo: Raphael Langumier

Il serait intéressant de revoir ce que les pilotes de brousse doivent faire lorsqu’ils se trouvent devant un panache de fumé à l’horizon, je parle principalement des pilotes qui survol le nord de la province.

Lorsqu’un incendie est rapporté, toute une activité se met en place. On peut y retrouver des avions-citernes (CL415), des avions de pointage (Cessna C-310) ainsi que des hélicoptères pour le transport de pompiers terrestres et l’extinction des feux.

Toute cette logistique est gérée depuis le Cessna 310 qui transporte à son bord le pilote et le pointeur (employé de la SOPFEU). L’avion va évoluer à une altitude de 3000 pieds au-dessus du sol autour du feu. Le pointeur va être en contact avec les pompiers au sol, les hélicoptères et les avions-citernes ainsi qu’avec le centre de supervision de la SOPFEU à Québec, ceci pour orchestrer les opérations autour de l’incendie. L’avion de pointage n’est peut-être pas nécessairement à l’écoute de la fréquence 126.70 MHz. Les opérations de lutte contre les incendies se déroulant sur d’autres fréquences.

Si vous être à proximité d’un tel feu, il serait peut-être bon de ne pas faire comme en auto (regarder ce qui se passe sur la voie d’en face lors d’un accident) et éviter cette zone. Selon le Règlement de l’Aviation civile Canadienne (RAC 601.15-601.16 et 601.17) ainsi que dans l’AIM page 210 Art RAC 2.9.2, les pilotes devraient éviter un feu de forêt dans un rayon de 5nm et en dessous de 3000 pieds sol, cette zone correspondant à la zone d’opération du combat de feu. Il n’est pas non plus nécessaire qu’un NOTAM soit émis pour un tel feu, mais il est de notre responsabilité de s’en assurer.  Si vous êtes témoin d’un début d’incendie, votre rôle est aussi de contacter dès que possible les services concernés. À la page 192 de l’AIM Art RAC 1.12.4 on parle des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon. Concernant le Québec, vous pouvez contacter la FSS de Québec et fournir les informations pertinentes. Celle-ci fera suivre l’information aux services concernés (la SOPFEU).

Nous sommes au cœur de la belle saison et de la saison des feux de forêt, si vous prévoyez des vols dans le nord du Québec, soyez prudent et à l’affût des consignes de sécurité. bon vol!

 

 

 

 

Laisser un commentaire